Enjeux de recrutement

À MOYEN TERME, LES INTENTIONS DE DEMEURER DANS LE SECTEUR DU COMMERCE DE DÉTAIL ET À LEMPLOI DU MÊME EMPLOYEUR SONT RELATIVEMENT ÉLEVÉES

Lorsque l’on demande aux employés si, dans un horizon de trois ans (soit d’ici 2019), ils pensent encore travailler dans le secteur du commerce de détail, un peu plus des deux tiers (70 %) répondent affirmativement. Si on ne tient pas compte des employés actuellement aux études, ce pourcentage passe à 75 %. Parmi les employés qui envisagent d’encore travailler dans le secteur du commerce de détail d’ici 2019, une forte majorité, soit 86 %, pensent également demeurer à l’emploi du même employeur.

 

dans_le_secteur_et_chez_lemployeur_actuel_1

 

LA FIDÉLITÉ AU SECTEUR VARIE SELON LE STATUT D’EMPLOI, LE NIVEAU HIÉRARCHIQUE ET L’ANCIENNETÉ

Les intentions de demeurer au sein du secteur sont particulièrement fortes pour certains types d’emploi : les employés permanents à plein temps (75 %) par rapport aux permanents à temps partiel (43 %), ainsi que les employés de direction (83 %) par rapport au personnel de vente (57 %). Elles augmentent aussi avec l’ancienneté au sein du secteur. Elles sont de 54 % chez ceux qui ont moins de 5 ans d’ancienneté dans le secteur du commerce de détail, comparativement à 83 % chez ceux qui ont plus de 15 ans d’ancienneté dans le secteur.